A bingewatcher: Queen Sugar

Queen Sugar est une série très différente de celles que j’apprécie d’habitude. Et pour cause, ici l’intrigue ne se déroule pas dans une grande ville américaine, mais en Louisiane, dans le milieu de l’agriculture. Dans ce show télé produit par Oprah Winfrey et réalisé par Ava Duvernay, on suit le quotidien de la famille Bordelon, deux sœurs et un frère, qui vivent au rythme de leur exploitation agricole.

Queen Sugar: les personnages

fam

Dans cette série qui a débuté en 2016, les 3 personnages principaux sont interprétés par Dawn-Lyen Gardner (Charley Bordelon), Rutina Wesley (Nova Bordelon), et Kofi Siriboe (Ralph Angel Bordelon). Tous les trois ont beau être issu de la même fratrie, ils n’envisagent pas les choses de la même manière. Les personnages de cette série ont été tellement bien travaillé que lorsque certaines problématiques  se posent (vente de la ferme par exemple) chacun y apporte une réponse en lien avec les enjeux relatifs à sa propre expérience personnelle. Il en résulte des situations conflictuelles, comme il en existe dans toutes les familles, ces dernières confèrent à la série une bonne dose de réalisme.

Mais en quoi chacun des Bordelon est-il unique?

Charley Bordelon:

La première chose qui m’a frappée concernant l’actrice qui joue ce rôle, c’est la clarté de sa peau. Je me suis demandé si en castant une fille aussi claire de peau (par rapport au reste des membres de la famille) l’ambition des réalisateurs n’était pas de venir appuyer l’idée reçue selon laquelle pour réussir aux Etats-Unis, lorsqu’on naît noir, il faut s’éclaircir la peau. En réalité, il faut attendre la saison 2 pour comprendre pourquoi Charley n’a pas la même couleur de peau que Ralph Angel et Nova.

C

Si j’ai évoqué le fait de réussir aux Etats-Unis plus haut,c’est parce qu’au début de la saison 1, Charley Bordelon apparaît comme une femme à qui tout souris. Elle est mariée à un joueur de la NBA, dont elle gère la carrière, et ensemble, ils ont un fils, qui fréquente une école privée de Los Angeles. Suite à un scandale impliquant son mari, ainsi qu’à un événement familial tragique, Charley décide de s’installer en Louisiane. Si la jeune femme s’éloigne de son ancien train de vie, son esprit d’entrepreneur, et de redoutable négociatrice, lui, ne la quitte pas. Elle va donc se lancer dans le business agricole. Un univers jusque là tenu par les familles bourgeoises blanches des alentours. Sentant leur monopole en danger, ces derniers vont tout faire pour mener la vie dure à la femme d’affaire. Pratique déloyales, rumeurs, sabotage, Charley Brodelon essuiera tout ça, notamment de la part de son plus redoutable adversaire: Sam landry

Malgré tout, Charley arrive à garder la tête haute, et continue de concilier tant bien que mal sa vie d’entrepreneuse, avec sa vie de femme en plein divorce, ainsi que les conséquences que ça peut entraîner pour son fils.

Le moment où j’ai trouvé le personnage de Charley le plus intéressant, est dans la deuxième saison, quand elle déjeune avec sa mère, et qu’elle évoque avec elle, ce qu’implique son statut de femme métisse dans la société américaine. Un passage qui insiste lourdement sur le ressenti que peut avoir une  femme afro descendante élevée dans un univers majoritairement blanc.

 

Nova Bordelone

Je suis fan de Rutina Wesley depuis l’époque de True Blood. Elle et Lafayette étaient mes personnages préférés. Dans Queen Sugar, je trouve que Rutina Wesley est plus que jamais magistrale. Coiffée de dreadlocks, et très souvent affublée d’accessoires rappelant l’artisanat africain, Nova est la version « roots » de la black excellence.nova

Si contrairement à Charley, elle n’a pas fait fortune à LA, son parcours n’en est pas moins admirable. Nova est journaliste pour une revue locale. Militante anti-raciste, elle n’hésite pas à dénoncer le système (incarcération en masse de jeunes hommes noirs et violence policière) dans les articles qu’elle écrit.

Nova a beau être « woke »,cela ne l’empêche pas d’entretenir une liaison avec un homme blanc policier, au début de l’intrigue. Un élément de plus au crédit des réalisateurs de cette série. Avec ce paradoxe, ils viennent donner au personnage plus de complexité, et de réalisme (qui n’a jamais voulu une chose et son contraire???), et surtout, cela permet à Nova de ne pas tomber dans la caricature du personnage enfermé dans son rôle de militant (cf le personnage de Dereck dans la série Star)

woke

 

Ralph Angel Bordelon

kofiAvant de commencer à écrire sur ce personnage, je dois avouer que je fangirl totalement Kofi Siriboe. Avant lui, je n’avais jamais vu un acteur afro-américain au physique aussi parfait!

Ralph Angel est le dernier-né des Bordelon, et contrairement à ses grandes sœurs qui ont des vies (plutôt) bien rangées, lui a pris le chemin de la délinquance, enchaînant vols et braquages, pour subvenir aux besoins de son fils, qu’il élève seul. De tous les membres de la fratrie, c’est lui le plus attaché à la ferme, un endroit qui lui rappelle son enfance, et les moments passés à entretenir la terre avec son père. Au début de la série, lui et Charley s’opposent quant au sort de la ferme. Tandis que la femme d’affaire n’y voit qu’un gouffre financier, pour Ralph Angel, la ferme revêt un aspect affectif. Un leg de son père, que lui aussi pourrait par la suite léguer à son fils.

Ce qui m’a touchée chez le personnage de Ralph Angel, c’est cette envie qu’on sent en lui d’endosser le rôle de chef de famille, laquelle est sans cesse challengée par ses sœurs aînées, notamment Charley, qui, en tant que détentrice des  fonds nécessaires au bon fonctionnement de la ferme est celle qui est réellement en charge de la situation.

Queen Sugar: Mes impression sur la série en général

a&o

On dit que les séries sont des instruments de soft power. Le show TV d’Oprah Winfrey et d’Ava Duvernay ne déroge pas à la règle. Au delà du drame familial qui a la ferme pour toile de fond, cette série est éminemment politique. On y questionne les relations entre les noirs et les blancs, on y aborde la question de la violence policière, mais aussi celle de la sur-représentation des jeunes hommes noirs dans la population carcérale. Ces deux derniers thèmes semblent être chers à Ava Duvernay. Il y a deux ans, elle a sorti un documentaire intitulé 13th, qui traitait déjà de ces sujets là.

Mais ce qu’il y a de plus marquant dans Queen Sugar, je crois que c’est la relation entre la famille Bordelon et sa terre. De mémoire, à part dans la série The Wire, il ne me semble pas qu’il y ait eu de série documentant à ce point les liens qu’il peut y avoir entre l’environnement dans lequel vit une famille afro descendante donnée, et l’impact que ce dernier peut avoir sur la manière dont les personnages vont se définir, sur leur identité.

Si vous n’avez jamais regardé cette série, et que vous ne savez pas à quoi vous attendre, sachez qu’il s’agit d’un drame, et donc qu’à plusieurs reprises, on se retrouve face à des moments forts en émotions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s