3 lieux à visiter sur Paris

La capitale regorge de musées, galeries d’art et de lieux touristiques dans lesquels s’attarder. Aujourd’hui, je vous parle de 3 lieux parisiens clés, a visité.

  La Grande Mosquée de Paris

Nichée au cœur du 5e arrondissement de Paris, la Grande Mosquée de Paris se détache du reste des bâtiments du coin, grâce à la couleur immaculée de ses murs, ainsi qu’à son architecture.

Pour visiter le lieu, il faut s’acquitter de 2€, à l’entrée de la Mosquée. Le fait que ce ne soit pas gratuit m’a surprise, mais après réflexion je me suis dis que ça devait sans doute être nécessaire pour entretenir cet édifice. On entre donc dans la mosquée, et on se retrouve face à un vaste patio, dont le centre, délimité par un rectangle est baigné par la lumière. De chaque côté de la figure centrale, on retrouve des allées, le long desquelles se trouvent des colonnes. Sur les murs, comme sur le sol, il y a des mosaïques, élément typique de l’architecture orientale. Celles-ci sont également présentes à l’extérieur, dans les jardins aménagés, d’ailleurs, la réflexion de la lumière du soleil sur ces dernières apporte une touche de luminosité supplémentaire à l’endroit.

20180510_154909Et parce que l’on est en France, même si ce lieu appel au dépaysement, vous trouverez dans les jardins de la Mosquée de Paris deux plaques commémoratives, en mémoire des soldats morts lors des deux guerres mondiales.

Ce que j’ai le plus apprécié lors de ma visite à la Grande Mosquée de Paris, c’est le fait que je m’y suis vraiment sentie dans un lieu ouvert à tous. Autant aux fidèles qui viennent y prier dans une salle interdite aux visiteurs, qu’aux fashionistas qui y improvisent un shooting, ainsi qu’aux simples visiteurs.

 

Les puces de Saint-Ouen

En faisant des recherches sur les lieux à voir absolument lorsque l’on visite Paris, je suis tombée sur les puces de Saint-Ouen. Avant de se rendre aux puces de Saint-Ouen, sachez qu’il y a une très grande partie du site dédiée aux antiquités, aux vieux bibelots, ainsi qu’aux meubles anciens. C’est très beau, mais pas réellement à la portée de tout le monde. Dans cette partie des puces, on croise un nombre incalculable de personnes âgées.

20180128_170910-01

Le coin que j’ai préféré, est celui dédié aux friperies. Cet endroit m’a impressionnée, car je n’avais jamais vu une telle concentration de petites boutiques dédiées au vintage réunies dans le même périmètre. Perfectos, escarpins rétro, trench Burberry à l’ancienne, vieux manteaux en fourrure… Tout y est! De quoi ravir les fashionistas les plus averties!

20180128_172722-01Enfin, la troisième chose qui m’a frappée quand j’ai visité les puces de Saint-Ouen, c’est la partie « street ». En faisant le tour, vous passerez sans doute aux abords d’une grange grise. A l’intérieur, il y a des boutiques qui vendent des vêtements streetstyle, mais aussi une galerie d’art, du nom de Street Dream Gallery. Dedans, on y trouve des portraits des hommes noirs les plus influents des dernières décennies (Martin Luther King, Malcolm X, Barack Obama, Nelson Mandela) ainsi que des graffs en tout genre.

En repartant des puces, je me suis fait la réflexion qu’on était clairement dans un espace où vieux bobos et 9-3 cohabitent, et pourtant, à la fin de la journée, ils ne se rencontrent se croisent pas.

 

Sacré-Cœur

Métro Abbesses. Avec une amie, on décide de se prêter à l’exercice de la montée des marches menant au Sacré Cœur. Mais avant ça, on fait un arrêt « au mur des je t’aime » qui se trouve tout près du métro. Au moment où nous arrivons sur place, il y a déjà un groupe d’une quinzaine d’espagnols qui prend selfies sur selfies pendant un quart d’heure, non-stop. Personnellement, je n’avais pas spécialement envie de prendre un selfie devant ce mur, mais plutôt d’immortaliser le fait que parmi toutes les langues présentes sur ce mur, il y avait également le lingala.

20180820_173718

Après avoir pris cette photo, on s’est donc mise en route pour le Sacré-Cœur,  Pour se repéré, nous avons fait appel à Google Map, car si mes souvenirs sont bons le Sacré-Cœur n’est pas indiqué au niveau du métro.

Petit conseil pour les personnes qui souhaiteraient s’y rendre: n’y aller surtout pas un jour où vous avez travailler les jambes à la salle.. ne vous imposez pas cette souffrance… NE RAJOUTEZ PAS ENVIRON 6 (OU 7???) VOLETS DE MARCHES A MONTER A UNE SEANCE DE SPORT (sauf si bien sûr vous aimez vous faire souffrir)

20180820_175526

Après 30 minutes de marche à pied et de montée des marches, on arrive enfin au sommet. On voit tout Paris s’étaler sous nos yeux… La Tour Eiffel, la Tour Montparnasse. La vue panoramique qui s’offre à nous, valait vraiment le coup de s’être donné la peine de venir à bout de notre ascension.

20180820_175845

 

Me rendre au Sacré Cœur m’a fait penser à mon voyage en Espagne de l’an dernier. Pour deux raisons. La montée des marches à n’en pas finir m’a fait penser à celles des marches pour se rendre au Parc Guëll (en un peu moins violent tout de même). Et la vue panoramique sur la ville m’a beaucoup fait penser au Palais de Montjuic en Espagne.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s